La Sélection, la trilogie de Kiera CASS

Tome(s): La Sélection, L’Élite, L’Élue
Auteur: Kiera CASS
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R, jeunes adultes
Date(s) de parution: Avril 2012, Avril 2013, Mai 2014
Nombre de pages: 343p, 360p, 360p (soit 1063p)

La sélection trilogie

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméra…
Puis America rencontre le Prince. Et tout les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouve bouleversés…

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

Mon avis:

Tout d’abord, les objets livres sont magnifiques: les robes et les couleurs sont très bien choisies surtout quand on connait l’histoire de chaque livre. Le jeu de miroir apporte de la profondeur. Bon c’est sûr ça fait très superficiel mais ça colle très bien avec l’ambiance de la trilogie: paillettes, doubles jeux,… Dans le premier tome, on découvre l’univers dans lequel évoluent les personnages. Le systèmes de castes est bien montré: 8 castes, chacune ayant son « utilité », la 8ème étant la plus pauvre et la 1ère, la famille royale.

America fait partie de la caste 5, les artistes, ils sont au service des castes supérieurs. C’est une chanteuse. Personnellement, même si le développement de sa personnalité est très bien déroulé, je n’ai pas franchement apprécié ce personnage. Je l’a trouvais suffisante dans certains passages. Elle n’est pas comme les autres héroïnes de romans, elle est souvent détestable , elle joue beaucoup, change d’avis, ses choix ne sont pas toujours compréhensibles au premier abord… Mais malgré tout, on s’attache à elle. Elle n’a pas vraiment choisi de participer à la Sélection, donc ceci explique cela. Son cœur balance entre le Prince Maxon et le soldat (et amour interdit)Aspen. C’est un trio qui reste classique, la fille ne sait pas qui choisir au début mais fini par écouter réellement son cœur.

Tout ne se passe pas bien, il y a des événements qui viennent noircir le tableau mais malgré tout, America poursuit la Sélection. Dans le troisième tome (l’Élue), on en apprend plus sur les candidates restantes, les difficultés d’Illéa, la famille royale (le Roi est vraiment horrible, quand on y pense)…

Même si je n’ai pas vraiment apprécié America, j’ai adoré cette trilogie sur fond de dystopie. Je vous la conseille grandement. Je ferais un autre article sur la suite de la saga, la « nouvelle » Sélection: l’Héritière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s