The DUFF de Kody KEPLINGER

The DUFF: The Designated Ugly Fat Friend

The DUFF (VF)

The DUFF (VO)

 

Auteur: Kody KEPLINGER
Éditeur: Hodder Children’s Books
Collection: Hamilton High
Langue et Niveau: Anglais moyen
Date de parution: Avril 2012
Nombre de pages: 352p

 

Seventeen-year-old Bianca PIPER knows she’s not the hottest girl at school, but when school jock and man-slut Wesley casually refers her as a DUFF – DESIGNATED UGLY FAT FRIEND – the gloves are off! But then before she knows it, Bianca finds herself in a secret enemies-with-benefits relationship with Wesley.
If there’s a thin line between love and hate the Bianca has crossed it. She just never thought she was capable of breaking anyone’s heart.

Mon avis:
Oui, je sais… Je lis en Anglais, et alors? C’est vrai que je vous ai pas prévenu mais maintenant, c’est chose faite. Bon, je suis quelqu’un qui a été habituée à lire en Anglais mais je pense que si vous avez un niveau moyen (A2-B1), ça peut le faire. C’est une lecture tranquille qui m’a vraiment détendue avant ma période d’examens.
L’héroïne, Bianca, est une fille que je qualifierai de « normale », pas forcément très jolie mais agréable à vivre. Elle traîne souvent avec ses deux meilleures amies avec qui elle partage tout, ou presque! Wesley est un sportif, qui a tout pour lui (ou presque): des filles à ses pieds, un physique de mannequin… mais aussi la haine de Bianca. Bien entendu, il ne fait rien pour arranger les choses, surtout pas en la traitant de DUFF (en français: Dodue Utile Franchement Fade, je préfère le terme VO…)
Elle a beau le haïr, Bianca est forcée de travailler avec lui pour un devoir sur la Lettre Écarlate de Nathaniel HAWTHORNE. Bien entendu, comme dans tous les livres du même genre, bien que les personnages ne se supportent pas, ils auront une relation suivie. Je n’en dirais pas plus mais sachez tout comme Bianca, Wesley utilise cette relation pour se distraire de ses vrais problèmes.
Vous devez vous en douter ce roman, bien que parlant d’une relation amour-haine, est beaucoup plus profond. Il parle aussi de l’acceptation de soi, de la difficulté à vivre avec des secrets…

Despite my best efforts, I smiled. He wasn’t perfect, or even remotely close, for that matter, but, hey, neither was I. We were both pretty fucked up. Somehow, though, that made everything more exciting. Yeah, it was sick and twisted, but that’s reality, right? Escape is impossible, so why not embrace it? –Bianca

J’ai réellement apprécié ma lecture! Bon, j’avoue, je lis moins vite en Anglais mais ça n’enlève rien au charme de ce livre qui m’a subjugué. Et en plus, la couverture est vraiment géniale! Et, au fait! Il y a un film. Mais le plot est vraiment, totalement, différent de celui du livre, mais il est tout de même agréable à voir (mais je n’aurais pas choisi Mae WHITMAN au côté de Robbie AMELL…). Bref, c’était un bon livre et un bon film du genre!

Bonne lecture ou bon visionage et …

SEE YOU SOON!!

Publicités

4 réflexions sur “The DUFF de Kody KEPLINGER

    • T’inquiètes pas, un jour tu y arriveras. Petits conseils: ne pas commencer avec quelque chose de trop « dur » mais plutôt avec des livres pour enfants du genre Charlie et la Chocolaterie; ensuite, lire au fur et a mesure, sinon ça devient trop conséquent et tu n’arrives plus a te concentrer… 😉 Mais sinon, c’est bien de lire en français aussi!
      C.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s